Les avantages de réparer soi-même sa porte d’entrée

La porte d’entrée, quand elle est défaillante, peut causer de véritables désagréments. Il est à rappeler que cette menuiserie fait office d’élément de sécurité en protégeant la maison des effractions. En plus de cela, elle embellit la maison. Quand elle ne fonctionne plus correctement, on peut être tenté de la dépanner soi-même, et ce, pour de nombreuses raisons. Les avantages de réparer soi-même sa porte d’entrée.

Quels sont les problèmes fréquents d’une porte d’entrée ?

Nombreux sont les problèmes qui peuvent arriver sur une porte d’entrée. Les plus récurrents d’entre eux sont :

· Le blocage : dans le cas de figure, la porte refuse de s’ouvrir. Cela peut être dû à sa mauvaise structure. La bonne nouvelle est que ce problème se résout souvent d’une manière facile. Et pour cause, il suffit de tailler la porte pour qu’elle puisse s’intégrer dans son cadre ;

· La défaillance de la serrure : le système de verrouillage peut se bloquer, ce qui ne permet pas l’ouverture de la porte. Nombreuses sont les astuces qui permettent de retrouver l’usage de la serrure. Mais pour bénéficier d’un service de qualité et rapide, rien de plus avantageux que de demander l’intervention d’un serrurier qualifié ;

· Le dysfonctionnement de la poignée de la porte : quand cet élément fait des siennes, l’ouverture de la porte peut devenir difficile ;

· La porte d’entrée claquée : dans ce cas de figure, elle est fermée involontairement. Cela emprisonne les occupants de la maison à l’extérieur puisque les clés sont enfermées à l’intérieur.

Quels avantages de réparer soi-même sa porte d’entrée ?

Réparer soi-même sa porte d’entrée présente autant d’atouts :

· Économie : au lieu de demander l’intervention d’un professionnel et de payer le cout de sa main d’œuvre, il est plus judicieux de régler soi-même le problème de sa porte d’entrée. Cela permet de réaliser des économies. Mais dans certains cas, confier la réparation de sa porte d’entrée à un expert peut s’avérer plus économique. Et pour cause, il peut par exemple trouver le meilleur fournisseur en cas de besoin de remplacement de pièces ;

· Gain du temps : si vous faites appel à un serrurier ou à un menuisier, se déplacer chez vous peut lui prendre un certain temps. Ainsi, vous pouvez être amené à rester plusieurs minutes à l’extérieur pour attendre la solution. Or, durant ce temps d’attente, vous pouvez être en mesure de dépanner votre entrée. Il est à noter que certaines pannes sont dues à une petite défaillance facilement réparable. Il faut cependant préciser que dans le cas où vous ne vous sentez pas capable de dépanner la porte d’entrée, il convient d’attendre l’arrivée du technicien en serrurerie.

Quelques conseils d’entretien d’une porte d’entrée

Pour garantir son bon fonctionnement, la porte d’entrée doit être entretenue régulièrement. Si elle est fabriquée en bois, il faut qu’elle soit traitée contre les petits insectes et surtout contre l’humidité. Le bois, quand il entre en contact avec l’eau, peut se gonfler, ce qui empêche la porte de s’ouvrir. En savoir plus sur l’entretien d’une porte d’entrée.

Concernant la serrure, il ne faut jamais la forcer. Sa clé doit également être utilisée convenablement une fois qu’elle est insérée. Il faut éviter de s’en servir comme une poignée.

Quel type de motorisation choisir pour son portail ?

Entre les différents types de motorisation pour portail qu’on retrouve sur le marché, il est parfois difficile de prendre une décision. En effet, que ce soit pour un portail battant ou pour un portail coulissant, il y a toujours un choix à faire. Alors, quel automatisme choisir pour son portail ?

Quelle motorisation pour un portail battant ?

C’est un portail battant que vous avez et vous souhaitez l’équiper d’une motorisation ? Dans ce cas, il existe 5 possibilités.

Le grand classique, la motorisation à bras articulés

Lorsqu’on parle d’automatisme de portail, on pense tout de suite à ce moteur à bras. Il peut être électromécanique ou hydraulique. L’avantage avec ce type de motorisation est sa grande adaptation à toutes les situations. Fonctionnant comme les bras humains, cet automatisme respecte parfaitement la course des vantaux. Performant, il est cependant préférable de ne pas l’utiliser pour motoriser les portails trop lourds. Il est également à noter que ce type d’automatisme est plutôt encombrant et son ouverture est limitée à 120 °. En outre, pour fonctionner, il a besoin d’un courant de 230V.

Pour les portails massifs, la motorisation à vérins

Cette fois-ci, le moteur st équipé d’un cylindre avec un piston qui coulisse à l’intérieur. Il existe des vérins hydrauliques, des vérins pneumatiques et des vérins électriques. Son fonctionnement est beaucoup plus lent que le modèle précédent. Cependant, il est plus puissant et donc recommandé pour les portails lourds et de grandes dimensions. De plus, il prend moins de place et peut s’ouvrir jusqu’à 180 °. Il est déconseillé d’installer ce moteur sur des portails en alu ou en PVC sans renfort de motorisation.

Le plus économique, la motorisation à roue

La motorisation à roue est particulièrement abordable à l’achat. Elle est également très facile à installer puisqu’il suffit de fixer chaque roue motorisée sur chaque vantail. Moins esthétique, ce type de moteur fonctionne avec une tension de 12 ou de 24V seulement. D’ailleurs, il peut fonctionner avec une alimentation solaire. Tout comme pour la motorisation à bras articulés, son angle d’ouverture se limite entre 90 et 120 °.

Le plus onéreux, la motorisation enterrée

Ce qui est particulièrement intéressant avec ce type d’automatisme, c’est qu’il s’installe sous terre, en dessous de chaque pilier de portail. Son installation demande donc d’énormes travaux de maçonnerie, ce qui augmente considérablement son coût. En revanche, le moteur est bien protégé et ne demande aucun entretien tout en proposant une grande longévité. Cependant, le système de drainage nécessite un entretien régulier. Contrairement aux autres types motorisations, l’automatisme enterré peut s’ouvrir jusqu’à 180 ° et il permet de profiter totalement de l’esthétique du portail.

Une bonne alternative à la motorisation enterrée, la motorisation intégrée.

Tout comme pour le moteur enterré, le moteur intégré dans le portail est également invisible de l’extérieur. En effet, il est directement enchâssé dans les piliers du portail. Il permet également une ouverture à 180 ° et ne demande pas de travaux de maçonnerie pour sa pose. En revanche, le portail et la motorisation sont indissociables. En d’autres termes, il est indispensable d’acheter un nouveau portail s’il ne s’agit pas d’une nouvelle installation.

Quelle motorisation pour un portail coulissant ?

Si vous disposez d’un portail coulissant, alors, il n’existe que deux options disponibles.

La motorisation sur rail au sol pour les portails massifs

Ce type d’automatisme nécessite la mise en place de rail de guidage sur le sol. Le portail glisse donc sur ce rail et c’est le moteur qui lui donne ses mouvements. Ce type de motorisation a besoin d’un socle de fixation pour le moteur et d’un poteau de guidage. C’est le type d’automatisme recommandé pour tout portail coulissant massif. Notamment les modèles conçus avec du fer forgé ou avec du bois massif.

La motorisation autoportante, pour les entrées où la mise en place de rail est impossible

Avec cette motorisation, le vantail est suspendu sur une crémaillère qui assure son déplacement. Il ne convient donc pas pour les portails larges et pesants. C’est la meilleure solution lorsque le sol de l’entrée est meuble ou sablonneux, ce qui n’est pas adapté pour l’installation d’un rail. Il est également utilisé pour l’entrée d’une usine et surtout celle où des engins et des véhicules lourds passent fréquemment.

Réparation de fenêtre : les critères pour bien choisir le menuisier

Vous décidez de profiter de vos travaux de rénovation pour réparer votre fenêtre, coulissante ou battante. Ce projet nécessite l’intervention d’un menuisier. Ce dernier est le mieux placé pour installer, entretenir ou réparer une fenêtre dans les règles de l’art. Sinon, votre menuiserie devient très vulnérable aux tentatives de cambriolage. Dans cet article, nous allons voir les critères pour bien choisir le menuisier.

Choix d’un artisan menuisier : prendre en compte son domaine de prédilection

Le menuisier est un professionnel qui réaliser tous travaux de menuiserie. Ainsi, il ne se limite pas à la fabrication et l’installation d’équipements en lien avec le bois, mais il est aussi spécialisé leur réparation, comme la fenêtre par exemple. Auparavant, le menuisier se dit de l’artisan qui intervient sur les travaux en lien avec le bois. Mais à l’heure actuelle, le métier s’est développé et l’on assiste à des menuiseries en aluminium et en PVC.

Il existe ainsi un menuisier spécialisé dans le bois, dans l’alu jusqu’au PVC. Si vous cherchez un professionnel pour réparer votre fenêtre, vous avez intérêt à prendre en considération cette optique. Par exemple, si vous souhaitez confier la réparation d’une fenêtre en aluminium, contactez un fabricant spécialiste de menuiserie en aluminium.

Choisir un menuisier de bonne réputation

Avoir une fenêtre solide n’est pas suffisant pour améliorer la résistance de l’habitat des tentatives d’effraction. Il faut qu’elle que son installation suit les règles de l’art. Et si jamais vient le jour où elle demande un entretien approfondi, vous devez confier tous les travaux de réparation à un artisan menuisier qualifié. Il faut en effet savoir que cette ouverture constitue un maillon faible d’une maison dans le cadre du cambriolage. D’après les statistiques, plus de 30 % de vols passent par la fenêtre.

Devant cette situation, il est nécessaire de faire réparer sa fenêtre par un menuisier réputé. Pour vous aider à repérer un bon professionnel, on peut se référer au bouche-à-oreille. Si vous décidez de trouver un menuisier en ligne, fiez-vous aux commentaires des clients qui ont déjà contacté l’artisan pour la réparation de leurs menuiseries. Prenez également en compte ses qualifications. Demandez à votre menuisier depuis quand il a exercé sa profession. Vous pouvez également vérifier ses certificats et ses qualités professionnelles.

Autres critères supplémentaires pour bien choisir un menuisier

Vous décidez de faire intervenir un artisan professionnel pour réparer fenêtre. Privilégiez le menuisier le plus proche de chez vous. Celui-ci peut intervenir dans les plus brefs délais. Si vous cherchez un dépannage dans le cadre de l’urgence, le prestataire de proximité peut réparer votre fenêtre ancienne en un temps record. De plus, le menuisier en question peut proposer un service au juste prix.

Dans le cas contraire, il va comptabiliser ses frais de déplacement qui risquent fort de nuire à votre portefeuille. Il faut d’ailleurs tenir compte du devis proposé par votre menuisier. Certains professionnels facturent leurs prestations à des prix exorbitants. Pour vous aider à trouver un menuisier proposant un service au bon rapport qualité/prix, demandez plusieurs devis dans la même région. Vous choisirez le prestataire qui répond à vos besoins et à votre budget.

L’automatisme de portail qui ne marche pas : quelles sont les causes ?

L’automatisme de portail est un système très avantageux. En effet, il apporte du confort au quotidien, il permet d’économiser considérablement du temps et ce système renforce aussi la sécurité. Cependant, il peut arriver que la motorisation rencontre des pannes et cela représente une gêne à notre confort. Voici quelques causes et les solutions pour un automatisme qui ne marche pas.

Un dysfonctionnement au niveau du système de commande

Lorsque l’automatisme de portail ne fonctionne pas, le problème peut provenir du système de commande. Pour le savoir, il vous suffit de faire un petit test totalement simple. Il vous faut donc essayer de contrôler l’ouverture du portail avec différents types de commandes, à savoir le bouton poussoir, la télécommande ou encore le digicode. Si le système fonctionne avec l’un de ces dispositifs de contrôles, c’est que les autres commandes sont défectueuses. Dans ce cas, il vous suffit de remplacer les systèmes qui présentent un dysfonctionnement. Dans le cas d’une télécommande, assurez-vous d’abord que le problème ne vienne pas des piles hors service ou du dysfonctionnement de l’antenne du récepteur avant de chercher des accessoires de remplacement.

Un problème provenant de la sécurité du portail

Il est également possible que la source de la panne soie les photocellules. Pour vous en assurer, voyez si aucun objet ne se trouve entre les cellules électriques, puis réessayez de faire bouger la motorisation. Si cela ne fonctionne pas, alors il faut débrancher la sécurité, tout en restant prudent. Ensuite, assurez-vous que les lentilles des photocellules sont parfaitement propres et les câbles électriques sont bien installés. Vérifiez également l’alignement des deux cellules. Dans le cas où aucune de ces manipulations ne fonctionnerait pas, il faudra peut-être remplacer les photocellules.

Un dysfonctionnement provenant de la carte électronique ou du moteur

Vous devez savoir que tout le fonctionnement d’un automatisme de portail repose sur la carte électronique ou logique de commande. C’est le cerveau de toute l’opération. Lorsque vous souhaitez ouvrir ou fermer votre portail, toutes les informations passent sur ce dispositif avant d’être transformées en mouvement à travers le moteur. Un problème provenant de cet accessoire peut donc paralyser tout le système. Vérifiez donc que tous les voyants dans le boîtier sont allumés. Dans le cas contraire, la logique électronique est défectueuse et il faut la remplacer.

Un problème d’alimentation

Si la motorisation de portail ne fonctionne pas, l’alimentation peut également en être la cause. Vous devez donc vérifier que le câble d’alimentation est bien branché et qu’aucun fil n’est coupé. Avant d’effectuer une telle vérification, prenez soin de couper le courant afin d’éviter le risque d’électrocution. S’il y a lieu de remplacer certains accessoires, il est très important de choisir des dispositifs de remplacement parfaitement adapté à votre automatisme de portail. Si vous n’arrivez pas à trouver la source du problème, nous vous recommandons de faire appel au service d’un professionnel pour faire le diagnostic et réaliser les réparations. Cela vous éviterait de provoquer encore plus de dégât.

Portail qui grince : comment y remédier ?

Le portail joue un rôle d’une importance capitale dans notre propriété. En effet, il en assure la sécurité pour éviter toute intrusion indésirable. Après plusieurs années d’utilisation, il arrive que le portail produise des grincements insupportables à chaque fois qu’on l’ouvre et qu’on le referme. Mais rassurez-vous, il existe des remèdes faciles pour résoudre ce problème.

Les causes du grincement de portail

Si vous avez remarqué, le portail grince toujours quel que soit son matériau de fabrication : bois, PVC, aluminium ou encore fer forgé. Cela signifie donc que le problème ne vient pas des vantaux, peu importe son usure. En revanche, les gonds ou charnières sont toujours conçus en fer. Il n’est pas possible autrement puisque c’est le matériau qui peut supporter le poids de l’installation. Or, c’est bien connu, le fer rouille au fil du temps, surtout lorsqu’il est exposé aux changements et aux agressions climatiques ainsi que les pollutions en tout genre. Lorsque cela arrive, il produit les grincements que nous entendons à chaque fois que le portail est en mouvement. En plus d’être agaçant, ce problème peut avoir des conséquences sur la durabilité des charnières.

Des solutions simples pour résoudre les problèmes de grincement du portail

Lorsque votre portail commence à produire ce son qui grince et qui fait mal aux oreilles, il existe des solutions liquides auxquelles vous pouvez recourir. En effet, il suffit tout simplement de graisser les gonds. Pour cela, vous pouvez utiliser de l’huile d’olive ou même une simple huile de cuisson. Son application est des plus faciles. Pour cela, vous devez ouvrir le portail ou le dégonder totalement si possible. Ensuite, appliquez l’huile que vous avez choisie sur un chiffon. En versez également sur l’axe des charnières et n’oubliez pas d’essuyer l’excédent. Pour terminer le travail, faites pivoter le portail plusieurs fois, déjà vous pouvez constater que les grincements se sont arrêtés.

D’autres possibilités pour éviter que le portail grince

Le grincement de portail peut être considéré comme un problème d’une moindre importance. Pour cause, un simple pain de savon peut en venir à bout. Pour ce faire, vous devez le frotter sur les gonds et en assurer qu’il glisse à l’intérieur pour assurer le bon fonctionnement du mécanisme. Il y a aussi la vaseline qui est particulièrement efficace pour résoudre ce problème. Il ne faut pas oublier la mine de crayon, la cire d’abeille ou de bougie et les rondelles de friction. Et pour que tout soit parfait, vous pouvez utiliser du papier de verre pour vous débarrasser des rouilles (en grande partie responsable des grincements) avant d’y appliquer les différentes solutions. Tout cela ne vous prendra pas beaucoup de temps !

Comment réparer soi-même ses fenêtres qui coincent ?

Quand une fenêtre coince, résoudre le problème ne requiert pas nécessairement un dépanneur. Vous pouvez réparer la structure vous-même.

L’ouverture d’une fenêtre bloquée nécessite un toucher doux car vous ne voulez pas casser le verre. Pour cette raison, vous devez être très prudent et adopter la bonne approche en fonction de la situation. Les instructions pour résoudre une fenêtre bloquée varient en fonction du problème que vous rencontrez. Une fenêtre peut être gonflée en raison des changements de température et d’humidité. Parfois, de nombreuses couches de peinture ont scellé les châssis contre le cadre. Dans cet article, nous expliquons étape par étape comment ouvrir une fenêtre qui coince.

Les outils que vous pouvez utiliser

Avant de continuer, rendez-vous service et vérifiez si la fenêtre a été clouée. Si tel est le cas, vous devrez extraire soigneusement les ongles. Selon la situation, vous aurez peut-être besoin des outils suivants :

  • Couteau tout usage
  • Couteau à mastic
  • Barre de levier
  • Marteau
  • Bloc de bois
  • Papier de verre
  • Cire d’abeille
  • Tissu
  • Sèche-cheveux

Pour les fenêtres gonflées par l’humidité

Branchez un sèche-cheveux et dirigez l’air chaud vers le joint entre la fenêtre et le cadre. Continuez à travailler le long des bords pendant 5 à 10 minutes. Essayez d’ouvrir la fenêtre. Si la fenêtre reste bloquée, répétez le processus de brushing et réessayez.

Pour les fenêtres peintes fermées

Vérifiez l’accumulation de peinture à l’intérieur et à l’extérieur. Vous devrez couper la peinture des deux côtés. Pour une accumulation importante de peinture, vous devrez peut-être la marquer avec un couteau bien aiguisé. Sinon, commencez avec un couteau à mastic dans un coin en le faisant glisser entre le châssis de la fenêtre et le cadre. Travaillez autour de la fenêtre à l’intérieur et à l’extérieur jusqu’à ce que la peinture soit coupée. Enroulez un chiffon sur un marteau et frappez très doucement le cadre pour desserrer le joint. Soulevez la fenêtre.

Pour les fenêtres très tenaces

Sortez et appuyez sur un levier avec un marteau entre le châssis inférieur et le seuil. Protégez la surface inférieure du levier avec un bloc de bois. Tirez sur le levier ou frappez-le avec un marteau pour déplacer la fenêtre. Une fois la fenêtre ouverte, lubrifiez les rails avec de la paraffine ou de la cire d’abeille. Si les pistes sont particulièrement rugueuses, lissez-les avec du papier de verre.

Une fenêtre bloquée par une chaude journée d’été est un cauchemar quand tout ce que vous voulez, c’est une brise fraîche qui traverse votre maison. Windows reste pour diverses raisons et les décoller ne nécessite généralement qu’un peu de muscle et la bonne technique. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles une fenêtre peut rester bloquée, il existe également plusieurs façons de faire bouger la fenêtre à nouveau.

Si vous êtes propriétaire, il y a probablement eu un moment de votre vie où vous vous êtes demandé comment réparer une fenêtre bloquée. Bien que belles, les fenêtres à ossature de bois sont connues pour gonfler par temps humide ou froid, ce qui les rend difficiles à ouvrir. Essayer de les forcer à les ouvrir peut endommager leurs cadres et entraîner des réparations coûteuses.

Réparer une porte : vaut-il mieux contacter un professionnel ?

La porte d’entrée doit être fonctionnelle en tout temps car elle est essentielle pour la sécurité. En revanche, il ne faut pas non plus minimiser l’importance des portes d’intérieur, et on doit se charger de les réparer quand c’est nécessaire. Souvent, il vaut mieux se faire aider par un professionnel pour que le tout soit bien fait.

Quand est-ce nécessaire de réparer la porte ?

Il arrive que la porte de notre maison ne puisse pas fonctionner comme il faut. Cela peut concerner ses composantes comme les gonds, la poignée, la serrure ou bien d’autres encore. Quand c’est le cas, on n’est pas en mesure d’utiliser la porte comme on le devrait. C’est particulièrement un problème dans le cas où la porte d’entrée n’est pas en mesure de ben se fermer. Toutefois, ce n’est pas la seule manière qu’a une réparation de porte de s’imposer.

Ainsi, par exemple pour les portes en bois, un choc peut conduire à ce que la porte soit littéralement cassée. Si c’est un réel problème pour la porte en PVC, et que le mieux est de remplacer celle-ci dans ce cas, pour la porte en bois, ce n’est pas tant une obligation. Pour l’ensemble de ces situations, il est nécessaire de prendre les mesures qui s’imposent afin de redonner votre porte un état utilisable.

Dans quelles instances de réparation contacter un professionnel ?

Pour ce qui est de réparer une porte en bois, soit le corps lui-même de la porte, il est possible de procéder soi-même, sans assistance. Cela nécessite une certaine adresse en termes de bricolage, mais vous pouvez également décider de confier cette tâche à un professionnel. En prenant cette décision, vous donnez l’assurance que les actions menées pour redonner un bel aspect à votre porte soient concluants. Ensuite, l’intervention d’un professionnel est une nécessité dans des situations comme une panne de serrure.

Ce dernier permet d’assurer que les travaux de réparation puissent se faire dans les meilleures des conditions. C’est aussi une partie de la porte pour laquelle on ne peut pas laisser la qualité de réparation au hasard. Si la serrure n’est pas bien réparée, c’est la sécurité de toute la maison qui est remise en question. Vous devez donc prendre les mesures qu’il faut pour bien trouver une personne fiable à qui vous pourrez confier cette tâche sans crainte.

Trouver le prestataire parfait

La méthode préconisée pour trouver un prestataire concernant votre porte d’entrée est de vous charger de faire des recherches en utilisant internet. De cette manière, vous pourrez trouver plusieurs profils intéressants, qu’il vous sera par la suite possible de comparer entre eux. Vous n’avez ainsi qu’à retenir l’offre qui soit la plus avantageuse pour votre cas de figure. Le tout est de bien choisir une personne expérimentée, qui soit bien apte à faire les réparations requises sans que le tout ne vous revienne trop cher. II faut également éviter que le tout ne vous revienne trop cher, et pour cela, comparer les prix peut être d’une grande aide.

Réparer une porte qui grince : les bonnes astuces

À un moment donné, une porte peut toujours se mettre à grincer. Cela n’arrive pas au début, mais après quelque temps. Ce souci peut également survenir subitement après un hiver. C’est souvent la rouille qui cause ce genre de problèmes. Comment devez-vous y prendre pour y remédier au plus vite ?

Pourquoi votre porte grince-t-elle ?

Avant tout, il faut savoir qu’il y a une différence très marquée entre une charnière et une paumelle. La paumelle est constituée d’un axe central qui est nommé le gond. La partie femelle de la paumelle tourne autour de cet axe. Ces deux parties peuvent se séparer. Pour ce qui est de la charnière, ces deux parties ne sont pas séparables.

Quelles seraient donc les raisons qui font que votre porte grince ? Premièrement, c’est surtout à cause du manque de lubrification. Avec le temps et au fil des usages, la lubrification de la paumelle ou de la charnière s’assèche. Ce qui fait que les différentes parties de ces accessoires frottent entre eux. En plus, il s’agit de métaux, c’est tout à fait normal que cela fasse ce bruit si agaçant du grincement.

D’un autre côté, il faut comprendre qu’à force d’être en contact avec un environnement humide, le métal rouille. C’est ce qui cause également le grincement. Non seulement la lubrification est sèche, le jeu entre les différentes parties de la paumelle ou la charnière est également infestée par la rouille.

Lubrifier la paumelle de la porte : le premier réflexe à avoir

Avant toute chose, la première astuce qu’il faut mettre en œuvre est la lubrification des gonds des charnières. Cela peut se faire en quelques minutes sans trop d’effort. Si vous ne savez pas démonter une porte, sachez que cela se faire en deux étapes seulement.

Ouvrez la porte de façon à ce qu’elle fasse un angle de 90° avec le plan du mur. Puis soulevez-la pour la sortir de ses gonds. Si les paumelles ne sont pas trop abîmées ou déformées, cela devrait se faire assez facilement avec un petit coup sec.

Une fois la porte retirée, essuyez un peu les gonds pour enlever toute trace de débris et de poussière. Dans le cas où vous n’avez pas d’huile spéciale à portée de main, l’astuce est d’utiliser d’autres lubrifiants. Pour ce faire, vous pouvez penser à l’huile d’olive ou encore de l’huile de vaseline. La cire d’abeille peut également faire l’affaire. Sachez par contre que ces solutions sont juste palliatives.

Le talc bébé : cela fonctionne également

Pour arrêter vite fait le grincement d’une porte, vous pouvez également faire avec du talc pour bébé. Le talc peut créer une fine pellicule pour éviter que le gond et la partie femelle de la paumelle ne se frottent directement. Le talc servira en quelque sorte à éviter le contact entre ces deux parties. Cette solution est temporaire, quand vous aurez en main le produit adéquat, il faudra en user.

Utilisez du spray lubrifiant

Le spray lubrifiant est sûrement la solution la plus adéquate pour se débarrasser une bonne fois pour toutes des grincements de votre prote. Ce produit est conçu particulièrement pour résoudre ce type de problème. En plus, son utilisation est très facile avec sa paille. Il n’est pas toujours nécessaire de démonter la porte pour l’appliquer.

Une porte blindée pour sécuriser au mieux sa maison

La mise en place d’une porte blindée est considérée comme la meilleure solution afin de vous permettre de renforcer la sécurité de vos biens. Grâce à son fonctionnement et à sa robustesse, cette solution de sécurité est tout à fait en mesure de vous offrir un grand nombre d’atouts. Pour en savoir plus sur ce sujet, on vous recommande de suivre ces quelques lignes.

Tout savoir sur les portes d’entrée

Une porte blindée se différencie des autres modèles ordinaires du fait de sa performance. Comme l’indique son nom, il est doté de plusieurs éléments qui lui permettent de devenir la meilleure solution pour protéger votre habitation. Ce type de porte est fabriqué à partir d’un matériau résistant comme l’acier traité. Il est aussi équipé d’une couche d’isolation ainsi que de nombreux renforts horizontaux et verticaux. Le système de verrouillage d’une porte blindée est aussi doté d’un niveau de sécurité exceptionnel. Le système de fermeture de la porte est en général une serrure à 3, 5 ou 7 points latéraux. Une porte blindée est équipée d’un vantail et d’un bloc porte. Pour ce qui est de son blindage, il est doté d’une serrure de haute sécurité.

Pour savoir si votre porte d’entrée est blindée, elle doit être certifiée. En effet, une porte d’entrée blindée est dotée de la norme A2P. C’est cette norme qui atteste sa résistance. Ce type de porte doit être également équipé d’une serrure multipoint de qualité.

Les différents types de porte blindée

Si vous avez besoin de profiter des avantages de votre porte blindée, on vous recommande de choisir entre ces deux différents types de mise en place. Vous pouvez donc opter pour le blindage de porte. Pour cela, il vous suffit de tapisser votre ancienne porte avec une plaque d’acier de 4 mm d’épaisseur. Pour renforcer la sécurité de votre habitation, on vous conseille de remplacer les serrures avec un modèle multipoint A2P. Si vous le pouvez, vous pouvez remplacer le cadre par un encadrement métallique.

Il y a également la pose d’un bloc porte blindée. Pour cela, vous n’avez qu’à remplacer l’ancienne porte par un bloc porte blindée. N’oubliez pas d’installer les nouvelles serrures.

Les atouts d’une porte blindée de qualité

L’installation de cet équipement vous permet de renforcer la sécurité de votre habitation. Du fait de sa robustesse, une porte blindée n’est pas facile à violer ni à casser. Il est assez difficile de verrouiller la serrure d’une porte blindée. Ce qui est parfait si vous tenez à la sécurité de vos biens.

Il est aussi important de savoir qu’une porte blindée peut vous offrir une isolation thermique exceptionnelle. Si vous avez besoin d’améliorer le confort de votre intérieur, on vous conseille d’opter pour cette solution.

Une porte blindée peut se présenter sous différentes finitions. Si vous tenez au design de votre modèle, il vous suffit de bien choisir le modèle qui est adapté au style de votre habitation.

Les 5 problèmes fréquents des portes d’entrée

Une porte d’entrée est une installation qui est très utilisée à la maison. Du fait de son usage fréquent, à un moment donné, elle peut rencontrer des défaillances. Dans cet article, on vous annonce les 5 problèmes qui sont les plus visibles sur votre porte d’entrée.

Problème de blocage de la porte d’entrée

Un problème qui se classe sur le haut de la liste pour une porte d’entrée, le blocage de la menuiserie, on le rencontre à tout moment. Cela peut être du fait de la mauvaise structure de la porte. Pour cela, vous devez tailler votre porte pour qu’elle puisse s’ajuster correctement à son cadre. Il faut seulement bien préciser sur l’endroit où la porte se bloque pour pouvoir simplifier le taillage. Ensuite, vous devez repeindre et reteindre votre menuiserie pour qu’elle ne s’expose pas trop à l’humidité qui est un facteur principal favorisant la détérioration accélérée de votre porte d’entrée.

Problème lié à la serrure

La serrure, c’est aussi sur ce détail que la porte d’entrée se coince le plus souvent. Au moment où vous attendez le moins, la serrure de votre porte commence à faire ses caprices. Évidemment, il existe des solutions bien pratiques pour vous éviter ce genre d’embarras. Seulement, si les solutions courantes ne peuvent pas vous aider à faire fonctionner la serrure de votre porte, il est préférable de faire appel à un serrurier professionnel. En un rien de temps, il peut dénouer votre problème et le tarif pour une telle intervention reste bien abordable.

Problème sur la poignée de la porte

Vu qu’elle est utilisée par beaucoup de monde, la poignée de la porte d’entrée rencontre aussi des difficultés de fonctionnement. De ce fait, vous devez choisir un modèle de poignée bien résistant. Cela vous permet de ne pas le changer à tout bout de champs. Le marché propose toute une sélection de poignée qui peut être attribuée à chaque style de porte d’entrée. Vous pouvez donc choisir parmi une telle sélection. Cependant, l’option de la qualité doit être votre préférence pour éviter le remplacement fréquent.

Problème sur l’ouverture qui coince

Il se peut aussi que la porte d’entrée reste coincée sur son ouverture. Une situation qui devient fréquente. Cela signifie que votre porte rencontre des difficultés d’aplomb. Ainsi, il faut installer une cale entre l’endos de la charnière et le montant de la porte d’entrée pour qu’elle puisse garder ses fonctionnalités. Il faut également desserrer les vis de la charnière pour simplifier la pose de la cale.

Problème de la porte qui cogne sur le mur

Trop souvent, la porte se cogne sur le mur chaque fois que vous l’ouvrez ou la fermez. Cette situation devient un véritable désagrément à la longue. Vu qu’il contribue à la défaillance rapide de votre porte d’entrée, il vous faut donc une solution bien pratique. Pour cela, vous devez équiper votre porte d’entrée d’un butoir. Il existe toute une variété de butoirs dont le rigide (ou ajustable), la butée de charnière ou encore le butoir de plancher.